Faut-il mieux être le premier ou le suiveur?

Article rédigé par Jérémy Joron le
et modifié le jeudi 23 juillet 2015
598 mots    848


Le sais-tu?

Tu peux recevoir de formidables astuces pour développer ton entreprise directement à ton adresse courriel. Pour cela, il te suffit uniquement de m'indiquer à quelle adresse je dois te les envoyer.

Beaucoup d'entreprises préfèrent être les premiers sur un nouveau marché et d'autres préfèrent attendre et observer pour voir si le jeu en vaut vraiment la chandelle. Dans cette optique on peut se demander quel est le meilleur rôle à jouer dans cette bataille ? Faut-il mieux être le premier ou le suiveur ?

La loi du premier

En marketing, la loi du premier nous indique qu'il vaut mieux être le premier que le meilleur, car bien souvent, c'est le premier qui devient la référence même s'il est moins bon que ces concurrents. Le plus important c'est donc d'être le premier dans la tête du client, afin d'être le premier qui vient à l'esprit du client.

La loi des opposés

Toute fois, il y a beaucoup d'entreprises comme Apple, McDonald's, ou Samsung qui préfèrent se baser sur la la loi des opposés pour pouvoir devenir les meilleurs.
La loi des opposés indique qu'une entreprise doit bâtir sa stratégie en fonction du premier. Elle doit tout faire pour se démarquer, être différent, mais pas forcément meilleure (pas au début en tout cas).
Un très bon exemple est le combat entre iOS d'Apple et Android de Google. Après qu'Apple ait lancé l'iPhone avec iOS, Google a lancé un nouveau produit qui se contentait d'être le parfait opposé d'iOS. Si iOS était complètement fermé, Android serait complètement ouvert, si iOS était disponible sur un seul smartphone, Android serait disponible sur tous les smartphones, si iOS interdisait une action, Android l'autoriserait, si iOS serait dispendu, Android serait accessible et ainsi de suite. Et avec le temps Google put ainsi monter les échelons et passer devant iOS pour devenir le premier (mais pas forcément le meilleur)
La loi des opposés consiste donc à travailler les faiblesses du premier afin d'acquérir toute la clientèle qui n'était pas séduite par le premier.

Les avantages du premier

En marketing, il y a également la loi du succès. Cette loi indique que le succès rend arrogant et que l'arrogance mène à l'échec. Autrement dit, ce n'est pas parce qu'on est premier qu'on va le rester obligatoirement. Il faut continuellement innover et bonifier ses atouts afin de rester dans la course et garder son avance.
De ce fait, si le premier parvient à gérer adéquatement sa place de premier et à faire attention à la loi du succès, les bénéfices que générera le premier seront très souvent bien supérieurs à ceux du suiveur.

Les avantages du suiveur

La possibilité d'échec est bien plus grande pour le premier qui s'engage sur un terrain totalement inconnu, contrairement au suiveur qui n'a qu'à observer et noter toutes les erreurs du premier afin de ne pas commettre les mêmes erreurs. De plus, être suiveur à également l'avantage de réduire considérablement les frais de R&D, car ils ont étaient en majeure partie réaliser par le premier.

Vaut-il mieux être premier ou suiveur ?

Je pense que cela dépend essentiellement des ressources financières qu'on a à notre disposition et des risques qu'on est prêt à prendre. Comme le stipule la loi des moyens, il faut avoir les moyens financiers pour entrer dans la tête de ses clients et y rester. Autrement dit, rien ne sert de se rendre sur un marché si on n'a pas les ressources financières pour se faire connaître, se développer et demeurer.
Être premier signifie investir énormément en R&D et prendre de très gros risques financiers. Si votre entreprise a les moyens, autant tenter votre chance ! En cas de succès le retour sur investissement pourrait être vraiment énorme. Dans le cas contraire, il est plus pertinent d'appliquer la loi des opposés pour faire beaucoup de bénéfices avec peu de moyens financiers.

Le sais-tu?

Si tu aimes ce genre d'article, tu peux en recevoir plein d'autres régulièrement pour t'aider à développer ton entreprise. Pour cela, il suffit juste que tu m'indiques à quel courriel je peux t'écrire dès qu'un nouvel article a été publié.

Ajouter un commentaire

Tu dois être connecté pour participer à la discussion.

Connexion Inscription

D'autres articles pour développer son entreprise

Connexion

Mot de passe oublié | Inscription

Recherche

Recherche avancée