Le Business Model CANVAS pour créer son entreprise

Article rédigé par Anonyme le 1326 mots    3731


Le sais-tu?

Tu peux recevoir de formidables astuces pour développer ton entreprise directement à ton adresse courriel. Pour cela, il te suffit uniquement de m'indiquer à quelle adresse je dois te les envoyer.

Une création d’entreprise, cela se prépare ! En effet, il est important de faire le point sur vos ressources et votre stratégie de développement avant de vous lancer afin de mettre le maximum de chances de votre côté.

Certains préconisent un modèle d’affaires détaillé et vérifié par un expert comptable. D’autres pensent que c’est inutile et que le projet ne peut s’appuyer sur des prévisions à 3 ans.

Pour ma part, je pense que la présentation de son modèle d’affaires permet de faire le point sur ce que l’on veut mettre en oeuvre dans les mois suivants. Je pense que c’est un exercice avant tout à faire pour soi, sans aller trop dans le détail pour laisser une place aux opportunités, aux nouvelles idées et à la créativité.

Pour cela, vous pouvez préparer un Business Plan simplifié qui résume votre projet et vous permet de faire un bilan dynamique de votre entreprise.

Dans cet article, vous découvrirez le modèle CANVAS qui permet de synthétiser en une page votre modèle d’affaires.

1/ POURQUOI PRÉPARER UN MODÈLE ECONOMIQUE ?

Un modèle économique décrit précisément comment votre entreprise va se développer et gagner de l’argent. En pratique, cela revient à définir ce que vous allez vendre, auprès de quels clients, dans quel but, de quelle manière, et pour quel bénéfice. Autrement dit, il s’agit de décrire votre activité.

La description de votre modèle économique est une des pièces maîtresses de votre projet de création d’entreprise. Elle remet au cœur de vos préoccupations, l’offre que vous allez proposer à vos clients, et notamment la manière dont vous allez la créer, la délivrer et générer des bénéfices avec.

Mais il ne s’agit pas du seul avantage qui doit vous pousser à réaliser ce travail, la description de votre modèle économique va vous permettre de :

déterminer les compétences dont vous avez besoin, à acquérir personnellement ou auprès de partenaires,
commencer à recenser les moyens matériels, immatériels, humains et financiers utiles au lancement de votre entreprise, ceux à votre disposition et ceux à rechercher,
délimiter votre étude de marché et définir les grandes lignes de votre stratégie commerciale,
esquisser les contours de votre organisation en termes de production, de logistique, de gestion, etc.

Enfin, gardez à l’esprit l’objectif final d’un modèle économique, qui est de :

proposer une offre qui répond à un véritable besoin pour vos clients,
se démarquer des autres, en innovant soit par l’offre proposée, l’usage qui en est fait, les moyens mis en œuvre, ou la stratégie commerciale.

2/ QU’EST-CE QUE LE BUSINESS MODEL CANVAS ?

L’utilisation du Business Model Canvas repose sur une méthode développée par Alexander Osterwalder et Yves Pigneur. Il permet de représenter en une seule page, au travers d’un canevas, l’ensemble de votre modèle économique.

Vous pouvez y jeter vos idées sans travail fastidieux d’écriture, y coller des Post-it®, dessiner, raturer, lister vos contacts, agrafer des notes, … et passer ainsi de l’idée à l’action plus rapidement.

Votre canevas complété, se révélera un sérieux atout pour la suite de votre projet. Il vous permettra de définir vos priorités en faisant apparaître en un clin d’œil ce dont vous avez besoin, mais également les démarches à accomplir, pour progresser.

Sa simplicité de présentation facilitera le dialogue avec vos interlocuteurs et partenaires potentiels.

Un bon dessin vaut mieux qu’un long discours !

Business Model CANVAS

3/ DÉFINIR LES GRANDES TENDANCES DE SON PLAN DE DEVELOPPEMENT

Les clients : la raison d’être de votre projet, au cœur de toutes vos attentions. Vous devez déterminer qui ils sont. Dans le cas où il y aurait plusieurs types de clients, on parlera de segments dès lors qu’ils auront des besoins distincts, des sensibilités différentes aux prix et aux moyens de communication que vous pourrez employer, voire des habitudes de consommation spécifiques. Différenciez vos clients de vos utilisateurs. En effet, les clients (ceux qui payent) ne sont pas toujours les utilisateurs de vos produits ou de vos services.

L’offre : elle va bien au-delà du produit ou du service proposé. C’est ce qui incite un client à choisir votre entreprise plutôt qu’une autre. Votre offre est-elle plus performante ? Plus esthétique ? Plus accessible ? Plus personnalisable ? Plus compétitive ? Etc. N’oubliez pas, elle doit résoudre avant tout un problème réel ou répondre à un besoin existant. Elle peut également révéler un nouveau besoin et le satisfaire : c’est le cas de l’innovation de rupture. L’offre est indissociable du client que vous ciblez, le tandem ainsi créé est le fer de lance de votre entreprise.

Les canaux : il s’agit de tous les moyens de communication et de distribution que vous mettez en place pour toucher vos clients. Comment allez-vous faire connaître votre offre, la vendre, la distribuer et en assurer le SAV ? C’est une occasion de vous démarquer.

La relation client : elle concerne tous les moyens employés, au-delà du produit ou du service vendu, pour vous assurer la fidélité de vos clients, en acquérir de nouveaux, faciliter l’acte d’achat, voire augmenter la fréquence d’achat. Il peut s’agir de fournir une assistance personnelle dédiée, un service de retour des marchandises, une carte de fidélité, etc.

Les revenus : il s’agit de toutes les rentrées d’argent générées par votre activité. Ils peuvent être ponctuels ou récurrents, fixes ou variables. Autrement dit : comment vont payer vos clients ? Quand vont-ils payer ? Avant ou après que vous ne dépensiez ? Quel est le prix pratiqué selon vos différents segments de clientèle ? A titre d’exemple : les prix sont-ils fixés en fonction des volumes, du temps passé ? S’agira-t-il d’un prix catalogue, d’un forfait, d’un abonnement, d’une location, dépendant d’une condition, d’un objectif ? Vos prix dépendent-ils de la rareté du produit ou du service ? Sont-ils négociables ? Etc.

Les ressources clés : il s’agit de tous les moyens matériels, immatériels, humains, et financiers que l’entreprise doit réunir pour produire une offre répondant aux attentes de ses clients. Exemples : les salariés, le fonds de commerce, le mobilier, le matériel, les véhicules, le site internet, les ressources financières, les locaux, un savoir-faire, une compétence, une expertise, un fichier qualifié de prospects, une base de données, etc.

Les activités clés : elles traduisent concrètement ce que fait l’entreprise. Par exemple, dire que l’on vend des vêtements n’est pas suffisant. En effet, une idée, si simple soit-elle, peut exprimer différentes réalités. S’agit-il de l’achat/revente de vêtements ou de la conception, fabrication et vente de vêtements ? Ou bien au contraire une place de marché internet où marques de mode et acheteurs se rencontrent ? Dans ce dernier cas l’activité réelle de l’entreprise consistera à gérer un site internet et un centre de logistique. Dans le cas de consultants, l’activité principale consiste à rechercher et à analyser des informations, et à préconiser des actions.

Les partenaires clés : ce sont les alliés extérieurs de l’entreprise grâce auxquels vous pourrez faire évoluer et améliorer votre offre. Il peut s’agir de fournisseurs, de sous-traitants, de coproducteurs, d’intégrateurs, d’experts, etc. Le choix des partenaires est naturellement lié à la clientèle que vous ciblez. Une bonne relation avec vos partenaires peut par ailleurs vous garantir certains avantages sur vos concurrents : contrôle des prix, exclusivité d’un savoir-faire, maîtrise du cycle de production, etc. Convaincre des partenaires de travailler avec vous, mérite autant d’attention que de convaincre des prospects de devenir vos clients !

Les coûts : il est enfin nécessaire d’évaluer l’ensemble des coûts indispensables au bon fonctionnement de l’activité décrite. Les coûts peuvent être variables, c’est-à-dire dépendre du niveau d’activité de l’entreprise ; ils augmentent au fur et à mesure que le chiffre d’affaires augmentent (achat de marchandises, de matière première, etc.). Au contraire certains coût sont fixes ; ce sont des dépenses incompressibles indépendantes du chiffre d’affaires (loyer, prime d’assurance, etc.).

Il ne reste plus qu’à établir votre dossier prévisionnel qui résumera la partie financière et les chiffres clés de votre projet de création.

Pour télécharger un modèle prêt à remplir de cet outil, vous pouvez visiter mon blog à l'adresse : [http://entrepreneur-de-votre-vie.fr/un-business-plan-simple-et-efficace-pour-son-entreprise-le-modele-canvas/]

Un bon dessin vaut mieux qu’un long discours !

-

Le sais-tu?

Si tu aimes ce genre d'article, tu peux en recevoir plein d'autres régulièrement pour t'aider à développer ton entreprise. Pour cela, il suffit juste que tu m'indiques à quel courriel je peux t'écrire dès qu'un nouvel article a été publié.

Ajouter un commentaire

Anonyme, il y a 2 années

Bonjour à tous les entrepreneurs !

Passionné par le modèle CANVAS et par les stratégies de Business Model, vous pouvez me contacter si vous souhaitez que l'on travaille ensemble sur votre plan d'affaires.

Bonne continuation dans votre développement.

Hubert Eymonot

Jérémy Joron, il y a 2 années

Très bon article!
J’ai toujours détesté le plan d’affaire que je trouve être un exercice ridicule surtout son aspect des prévisions financières sur 3 ou 5 ans (exigé bien souvent quand on fait des demandes de financement). On ne sait même pas de quoi est fait demain et on nous demande d’imaginer comment sera exactement dans 5 ans...

Mais bon tout ça pour dire que je préfère beaucoup plus le Canvas! Plus simple, plus rapide, plus souple et surtout beaucoup plus proche de la réalité.

Anonyme, il y a 2 années

Merci Jeremy ! Il est vrai qu'il est difficile d'anticiper les résultats de son entreprise à 5 ans même s'il est important d'avoir une vision et des objectifs. Le CANVAS est idéal pour synthétiser et tester de suite la viabilité de son concept auprès de ses prospects. C'est aussi intéressant d'utiliser la version adaptée pour le Lean Start Up qui permet de mettre de suite en évidence la solution proposée pour répondre à un problème spécifique des utilisateurs. Bravo pour votre travail et bonne continuation !

Tu dois être connecté pour participer à la discussion.

Connexion Inscription

D'autres articles pour développer son entreprise

Connexion

Mot de passe oublié | Inscription

Recherche

Recherche avancée