Lâcher son travail pour lancer son entreprise est quelque chose qui peut faire énormément peur. La peur de l'échec et le besoin de continuer à avoir des revenus en sont la cause. Toute fois, il existe des moyens d'effectuer la transition en douceur en continuant de percevoir un revenu. C'est ce que vous allez découvrir à travers cet article invité.

La rupture conventionnelle est un mode de rupture très apprécié depuis la création en 2008. Elle permet au salarié et à l’employeur de rompre le contrat d’un commun accord. De plus, la procédure est bien moins contraignante que lors d’un licenciement par exemple.

Dans ce contexte, la rupture conventionnelle est parfois privilégiée par les salariés qui souhaitent se lancer dans l’auto entreprenariat dans la mesure où elle offre de réels avantages :

  • Le versement d’une indemnité légale de rupture
  • Le versement d’indemnité supra-légale de rupture
  • Le droit de bénéficier des heures de formation
  • Le droit aux allocations chômage

Pôle Emploi dans un souci d’aider les auto entrepreneurs à créer et développer leur entreprise a mis en place des dispositifs de cumul des revenus. Quelles sont les conditions pour l’auto entrepreneur? Comment cela fonctionne-t-il ? On y répond ici.

Comment cumuler les revenus d’auto entrepreneur et les Assedics ?

La rupture conventionnelle signée vous donne droit, on l’a dit précédemment, au bénéficie de diverses indemnités ainsi qu’aux allocations chômage.

Elle permet également le versement de l’ARE – l’allocation d’aide de retour à l’emploi- versée par Pôle Emploi à la condition, bien entendu, que vous ayez effectué une demande d’inscription auprès de Pôle Emploi. Ensuite il faut envisager deux cas de figures :

  1. Si vous avez commencé votre activité d’auto entrepreneur avant le début du chômage, et donc avant de signer votre rupture conventionnelle, alors vous allez pouvoir cumuler votre revenu d’auto entrepreneur et l’ARE intégralement. Il faut au préalable que vous soyez inscrit à Pôle Emploi et que vous continuiez à chercher activement du travail. De plus, vos revenus d’auto-entrepreneur ne doivent pas dépasser 70% de revenus que vous perceviez en tant que salarié.
  2. Si l’activité d’auto entrepreneur a débuté après le départ au chômage, donc une fois la rupture conventionnelle signée, le cumul des revenus de votre activité et de l’ARE n’est que partiel.

Comment calculer les revenus d’auto entrepreneur et des indemnités ?

Concernant le calcul de vos revenus d’auto entrepreneur il faut :

  • Prendre le CA réalisé sur le période et retrancher l’abattement pour les frais professionnels qui s’appliquent pour les micros entreprises. Si vous avez une activité relevant des BIC, l’abattement est de 50% du CA, pour les BNC l’abattement est de 34% du CA et enfin pour les activités d’achat, revente, fourniture de logement, l’abattement est de 71%.

Concernant le calcul des indemnités, nous allons prendre un exemple pour mieux le comprendre. Vous êtes auto entrepreneur dans le domaine commercial et votre CA de l’année a été de 3 000 euros. Au cours de cette année, vous vous êtes versé un salaire journaliser de 75 euros.

  1. Il faut dans un premier temps retrancher l’abattement pour les frais professionnels de 50% soit 1500 euros.
  2. Ensuite, vous allez calculer le nombre de jours théoriques travaillés en faisant l’opération suivante : CA après abattement divisé par votre salaire journalier soit 1500 /75 soit 20 jours théoriques travaillés.
  3. Il suffit alors de soustraire le nombre de jours théoriques travaillés sur un mois soit 30 – 20 = 10 jours. Pôle Emploi vous indemnisera alors sur 10 jours du mois.

Quelle est la durée du cumul de ses revenus ?

Si vous êtes âgé de 50 ans ou moins : vous bénéficiez de ce cumul durant 15 mois au maximum Au-delà de 50 ans, la durée de l’indemnisation est celle classiquement octroyée pour les 50 ans et plus.



Dans la même catégories que Créer une entreprise

Utilisez le lean Startup pour vérifier la viabilité de votre entreprise

Processus du Lean Startup

Créer une entreprise coute cher. Cela demande énormément de temps et d'argents. Bien souvent, l'entreprise n'a pas encore démarré officiellement qu'elle a déjà utilisé une grande partie de ses ressources. Ce qui rend sa survie extrêmement délicate. Afin d'éviter cette situation où la vie de l'entreprise ne tien qu'à un file, on peut utiliser ce qu'on appel le lean Startup.

Lire la suite

Connaissez-vous votre marché?

Comment effectuer une étude de marché

Avant de commercialiser une nouvelle offre, il y a des étapes à compléter. Il faut par exemple identifier et connaître parfaitement sa clientèle cible, ses concurrents, mais il faut également bien connaître son marché. Car si votre offre n'est pas adaptée à la réalité du marché, c'est la faillite assurée. Et pour éviter qu'une telle chose arrive, il faut savoir se poser les bonnes questions.

Lire la suite

Quel entrepreneur êtes-vous?

Définir un entrepreneur

Pour développer son entreprise, il est important de savoir qui ont est en tant qu'entrepreneur. Cela vous permettra de savoir exactement les qualités à mettre en avant, et quelles faiblesses, vous devriez compenser au plus vite. Cela vous sera utile notamment lorsque vous aurez besoin de vous présenter devant un client, un investisseur, un partenaire ou autre individu qui pourraient vous aider à développer votre entreprise. Pour ce faire, vous pouvez vous aider des questions suivantes :

Lire la suite

Comment définir votre public cible?

Comment définir le marché cible dune entreprise ?

Lorsque l'on souhaite commercialiser un produit ou un service, la plus grosse erreur que l'on peut faire, c'est de dire que notre offre s'adresse à tout le monde. Cela revient à tirer sans viser. Une offre s'adresse toujours à un groupe très réduit qui forme votre public cible. Si vous désirez réussir le développement de votre entreprise, il va falloir définir votre client idéal avec le plus de détails possible. Et pour cela, vous allez devoir vous poser les bonnes questions.

Lire la suite

Est-ce un bon nom d'entreprise?

6 astuces pour trouver son nom dentreprise

Dans le précédent article, nous avez vu une méthode pour trouver le nom d'une entreprise en quelques heures. Une fois que vous aurez retenu quelques noms, il va falloir prendre en considération certains critères afin de limiter la liste et d'être sûr de choisir le meilleur nom d'entreprise possible. Voici quelques critères à retenir :

Lire la suite

Comment trouver un nom d'entreprise en quelques heures?

Brainstorming pour trouver le nom dune entreprise

Lorsque l'on souhaite créer une nouvelle entreprise, l'une des parties les plus difficiles est de trouver le fameux nom de l'entreprise qui nous suivra toute notre vie. Et bien souvent, c'est un sacré casse-tête de trouver un bon nom d'entreprise. Pour vous y aider, voici quelques petites astuces :

Lire la suite

Planifier le lancement de votre entreprise en 12 étapes

Organiser un lancement de produit orchestré

Lancer une nouvelle entreprise c'est bien, mais avec des clients qui vous attendent avec impatience, c'est mieux ! Dans cette optique, on peut ainsi se demander en toute légitimité, comment réaliser un lancement d'entreprise efficace ? Comment créer de la curiosité, de l'intérêt ou de la demande avant même que votre entreprise soit ouverte officiellement ? Pour vous aider à trouver votre formule miracle, voici un exemple en 12 étapes pour bien organiser le lancement de votre entreprise :

Lire la suite

15 astuces pour bien démarrer son entreprise

Conseils pour réussir la création d'entreprise

**Vous désirez créer une entreprise, ou vous êtes en phase de démarrage ? Si c'est le cas, voici 15 petites astuces, des choses à faire ou à ne pas faire, et qui vous seront certainement d'une grande aide dans le développement de votre entreprise. ** 1. Repérez des clients potentiels avant de se lancer Avant de vous lancer en affaire, prenez soin de récolter des prospects chauds qui affirment vouloir devenir les premiers clients de votre entreprise. Récoltez-en une bonne quantité quitte à faire une liste d'attente et placez-les dans un autorépondeur afin de communiquer super rapidement avec eux. Toute fois, soyez prudent. À moins que le contrat ne soit déjà signé, ne vous fiez pas à 100% à leur belle parole. Beaucoup peuvent changer d'avis en court de route. Tant que l'argent n'est pas sur votre compte en banque, rien ne dit qu'il le sera réellement. 2. Cherchez un bon comptable Un des points noirs d'un nouvel entrepreneur c'est les finances. Il faut vous assurer de faire correctement votre tenue de livre, vos déclarations de taxes, d'impôt, etc. L'idéal c'est que vous arriviez à trouver un bon comptable dans votre domaine d'activité. Celui-ci pourra alors vous aider beaucoup plus en vous donnant de précieuses astuces. Comment facturer, faire vos provisions, l'état du marché, et il pourrait même vous référer à des clients potentiels et vous dévoiler des secrets que vous n'aviez même pas penser. Par exemple, savez-vous que la réalisation d'un site Internet peut être remboursée à 100% lors du retour d'impôt ? Si vous n'étiez pas au courant, parlez-en à votre comptable ! 3. Faites des activités de réseautages La pire chose qu'un entrepreneur puisse faire c'est de s'isoler et de rester seul dans son coin. Il faut vous entourer du plus de personnes possible. Qu'un maximum de monde vous connaisse. C'est le meilleur moyen de faire du bouche-à-oreille, de faire la promotion de votre entreprise et par conséquent de trouver vos premiers clients. 4. Coutoyer ses compétiteurs Ne pensez pas que vos compétiteurs représentent le côté obscur de la force et qu'il faut les éviter à tout prix. Ils peuvent vous être d'une aide très précieuse. Par exemple, ils peuvent partager leurs expériences, vous donner des conseils et même soutraiter des mandats avec vous ! Ce qui pourrait aider grandement votre trésorerie. 5. Fréquentez un centre d'aide dédié aux entreprises en démarrage Si vous êtes au Québec, pensez à voir un Centre Local de Développement (CLD). Ils sont mandatés par le gouvernement pour vous aider gratuitement à créer votre entreprise dans les meilleures conditions possible. Ils peuvent par exemple vous aider à rédiger votre plan d'affaires, faire votre étude de marché, vos prévisions financières vous inviter à des activités de réseautage, à des formations, etc. Et tout ça, gratuitement 6. Ayez des économies Ne vous lancez surtout pas en affaire sans avoir un sou en poche. Les premiers mois ou années seront extrêmement difficiles et il y a de très fortes chances que vous faisiez plusieurs mois sans avoir de revenu. Il est donc important d'avoir un trésor de coté pour pouvoir tenir durant les périodes difficiles et surtout pour pouvoir investir en promotion afin d'acquérir vos premiers clients. 7. Posez-vous les bonnes questions La vie d'un entrepreneur est loin d'être rose. Elle est souvent très difficile. Ainsi, avant de démarrer votre entreprise pensez à vous poser les bonnes questions pour vous préparer au mieux et être certain d'avoir pris les bonnes décisions. 8. Soyez présent partout Une des clés de la réussite est d'avoir beaucoup de trafic vers votre entreprise. Pour cela il faut créer une présence à tous les endroits stratégiques possibles. Site web, réseaux sociaux, communiqués de presse, annuaires, moteur de recherche, pub adwords, YouTube et autres, etc. Cependant, soyez prudent. Chaque nouvel espace que vous allez créer devra continuellement être tenu à jour pour ne pas donner une fausse image de votre entreprise, donner l'impression que vous n'êtes plus en activité et perdre ainsi de belles occasions d'affaires. Gérer chaque espace virtuel ou réel demande un temps considérable. Il faut donc bien analyser le pour et le contre pour s'assurer que c'est vraiment pertinent. 9. Investissez en marketing Faites de la pub tout le temps, tout le temps, tout le temps ! Quand les finances vont mal, coupez où vous pouvez, mais augmentez votre budget marketing ! La promotion de votre entreprise est vitale. Si vous n'avez pas suffisamment de nouveaux clients et que vous diminuez votre budget marketing, vous diminuerez ainsi vos chances d'avoir de nouveaux clients. Au contraire, il faut investir davantage en promotion afin d'acquérir de nouveaux clients pour relancer votre entreprise. 10. Cherchez des partenaires Demandez-vous quel secteur d'activité est complémentaire au vôtre et vice versa. Par exemple si vous faites des conférences, des agences événementielles, des relationnistes de presses, des régies audiovisuelles pourraient très bien s'associer à vous. Vous pouvez leur apporter de la visibilité et de nouveaux clients et eux de même. De plus, vous mettrez en commun votre réseau de contact, ce qui sera extrêmement bénéfique pour vos entreprises. 11. Parlez autour de vous Parlez de votre entreprise, vos produits, vos services, vos anecdotes, tout le temps autour de vous. À votre famille, vos amis, des étrangers, des partenaires, des entrepreneurs, des clients, au plus de monde possible. En parlant constamment de vous, votre entourage saura exactement ce que vous faites, que vous êtes toujours en activité et de ce fait ils n'hésiteront pas à vous référer dès que possible. Bien entendu, parler de vous le plus possible ne signifie pas harceler votre entourage :) 12. Recrutez des sous traitants Si vous réalisez toutes les tâches par vous même, vous serez rapidement bloqué par vos limites humaines. Il vous sera impossible de générer plus de revenus, d'acquérir plus de clients et de produire plus. La raison à cela est que vous n'avez que 2 mains et qu'il n'y a que 24h dans une journée. Afin de développer votre entreprise rapidement il faudra déléguer des tâches le plus rapidement possible. Plus votre capacité de production augmentera plus vos revenus augmenteront si la demande suit également. Dans tous les cas créez-vous une liste de sous traitants à contacter pour vous soulager les jours où vous serez trop surchargé. 13. Trouvez du financement Il existe plusieurs fonds disponibles pour aider les entreprises en création. Il y a des prêts, des subventions, des prix offerts lors de divers concours, des activités de financement, des donateurs, des business angel et autres. Renseignez-vous sur toutes les opportunités offertes et récoltez le plus de fonds possible. Cela vous permettra par exemple de subventionner votre campagne promotionnelle ou à tenir en temps de crise. 14. Définissez des limites de votre vie professionnelle et personnelle Au début vous serez certainement tenté de travailler 18h par jours. Matin et soir non-stop. Mauvaise idée ! Vous avez besoin de décrocher, respirer et avoir une vie sociale. Vous serez beaucoup plus performant en ayant des activités autres que le travail. Vos performances dépendent directement de votre équilibre dans la vie. De plus, pensez à votre vie de famille ou à votre future vie de famille. Si vous prenez de mauvaises habitudes dès le début, il sera très difficile de changer par la suite. 15. Faites l'acquisition de bons outils administratifs Enfin, entourez-vous de différents logiciels qui vous aideront dans la gestion de votre entreprise. Vous aurez par exemple besoin d'une application pour gérer votre temps de travail votre facturation vos finances vos documents vos notes et informations importantes Et bien d'autres Avez-vous d'autres astuces pour préparer la création de son entreprise dans de bonnes conditions ?

Lire la suite

Les questions que vous devez vous poser avant de créer votre entreprise

Questions à se poser avant de créer une entreprise

**Avant de créer votre entreprise, prenez le temps d'imaginer les pires situations possible et inimaginable qui puisse arriver. Même si cela paraît complètement impossible, demandez-vous quand même ce que vous serez en mesure de faire pour vous protéger! ** Par exemple, Qu'allez vous faire si : 1 - Le client refuse de vous payer en disant que votre travail est tout simplement merdique et ne correspond pas à ce qui a été convenu ? 2 - Vous n'avez pas suffisamment de sous pour payer votre loyer ? 3 - Cela fait 3 mois que vous n'avez pas réussi à payer vos factures ? 4 - Votre téléphone a été coupé, pareil pour internet, votre frigo est vide et vous n'avez pas de sous pour vous déplacer. Autrement dit, vous n'avez plus rien et vous êtes dans l'incapacité de communiquer avec qui que ce soit ? 5 - Un client vous demande de commencer le plus tôt possible, c'est ultra rush, il vous met une énorme pression en vous disant qu'il vous envoie un méga gros chèque dans une semaine en sachant que votre compte est dans le rouge, que vous avez vraiment besoin de ce chèque et vu le temps imparti vous allez devoir travailler 20h par jours pendant une semaine ? 6 - Si votre outil de travail ne fonctionne plus et que vous n'avez pas les moyens de vous en acheter un autre ? Ces questions ne sont pas des situations poussées à l'extrême, car la majorité m'est déjà arrivée. Donc cela pourrait vous arriver. Mais bien entendu, l'idée n'est pas de savoir quoi faire si cela vous arrive un jour (il faux quand même y penser !) mais surtout de savoir quoi faire pour que cela ne vous arrive jamais !

Lire la suite

Un entrepreneur cest un visionnaire, mais pas dans le sens que tout le monde pense

les questions à se poser avant de créer son entreprise

Suite à mon billet précédent qui expliquait la triste réalité d'un travailleur autonome, certains se demandent sans doute pour quoi je suis à mon compte depuis 2008, pourquoi je le suis encore et pourquoi je ne compte pas devenir employé un jour (ou le redevenir).

Lire la suite